Contenus Exclusifs :

Le guide ultime du SEO

Vous apprendrez ce qu'est le référencement, comment il fonctionne...

Trouver des Leads sur Internet. Recherche Expliquée Pas à Pas

Trouver des prospects à contacter, et à essayer de...

Cryptos : Quel est le meilleur moment pour vendre ?

Les crypto-monnaies ne sont rien de plus que des...

« Jodorowsky’s Dune »: comment le film qui n’a jamais vu le jour, a façonné le genre fantastique tel que nous le connaissons

Il y a beaucoup de grands films qui n’ont jamais vu le jour. Des projets de rêve allant de ‘Superman’ de Tim Burton à ‘Island of Dr. Moreau’ de Richard Stanley ou, bien sûr, ‘Napoléon’ de Stanley Kubrick. Mais aucun d’entre eux n’a fait autant de mal dans la communauté cinématographique que « Dune » de Jodorowsky. En voyant les nouvelles images de la version réalisée par Denis Villeneuve, il est inévitable de penser au grand projet frustré du réalisateur et artiste chilien.

Et c’est inévitable parce qu’il continue à rester dans le temps, comme une plaie ouverte qui est entrée dans la légende grâce à son héritage silencieux : comment il a créé une équipe qui a participé et laissé des idées perdues du projet dans la crème du genre. Jusqu’à présent, il y avait beaucoup d’informations sur le projet, beaucoup d’art conceptuel et d’histoires racontées par ses protagonistes, mais nous n’avions jamais vu comment toutes ces parties jouaient ensemble pour former un tout, et il n’y a personne de mieux pour le dire que le réalisateur (ou le non-réalisateur) lui-même. ) de la folie qu’aurait supposée sa vision du roman de Frank Herbert.

Tout d’abord, il faut garder à l’esprit qu’Alejandro Jodorowsky est un conteur né, pour certains un génie, pour d’autres un charlatan. Ce qui ressort de ce documentaire, sous forme d’interview « illustrée », c’est qu’il nourrit une passion pour le projet qu’il ne semble pas avoir perdue à 84 ans —au moment du tournage—, et il en parle comme s’il était encore en train d’expliquer à ses investisseurs. Bien sûr, Jodo, comme l’appellent ses connaissances, a montré qu’il était bien plus qu’un Paulo Coelho du surréalisme.

À lire également : Soyez sympas, rembobinez !

Chronique d’un rêve plus grand que la réalité

Dans son exposition, le réalisateur de ‘El topo’ (1970), démontre un goût exquis pour l’art et le design, à l’affût des tendances et du travail des autres cinéastes et de toutes les disciplines, encore aujourd’hui. Pour créer sa vision, Jodo a voulu s’entourer d’une équipe de génies. Certaines vues quelque peu maladroites le décrivent comme un amateur fantaisiste cherchant à faire irruption dans un magasin de porcelaine, mais le travail de Frank Pavich met en contexte les travaux antérieurs de l’artiste et s’efforce d’aligner culturellement ses intentions sur les années 1970.

On pense que si «Dune» avait été filmé, cela aurait été un désastre, un totum revolutum sans signification. Seuls les plans spatiaux qu’il présente auraient signifié une révolution dans la narration du space opéra, malgré le fait que certains pensent que ce serait comme une de ces exploitations italiennes de « Star Wars », oubliant qu’il n’avait pas encore été tourné. Le livre de storyboards qui contient le film en vignettes n’a été « vu » de la bouche de Jodorowsky que par Nicolas Winding Refn, qui affirme qu’il aurait été absolument révolutionnaire.

Bien sûr, Refn peut simplement se vanter parce que lui seul a eu une telle opportunité. Indépendamment de cela, c’est un processus fascinant de découvrir comment Jodo recherchait ses « guerriers » pour composer l’équipe d’artistes qui constitueraient les « Avangers » du projet. De H.R. Giger et Dan O’Bannon à Pink Floyd et Dalí, c’est une idée tellement mégalomaniaque qu’il n’y a aucun moyen d’imaginer ce qui se serait passé à la fin. Ce qui est clair, c’est que c’est un film que nous aurions tous voulu voir. C’est trop grand pour ne pas en rêver.

Le germe caché de la fantasy et de la science-fiction actuelles

Et bien que les réalités de l’industrie aient empêché Jodorowsky de le réaliser, faute de confiance pour certains, d’un budget irréaliste pour d’autres, le plus incroyable du documentaire arrive à son paroxysme, lorsqu’il est révélé comment le storyboard préconfigure des dizaines de œuvres mythiques du cinéma fantastique et de la science-fiction. De ‘Star Wars’ (1977) à ‘Alien’ (1979), en passant par ‘Indiana Jones : Les Aventuriers de l’Arche Perdue’ (Les Aventuriers de l’Arche Perdue, 1980), ‘Contact’ (1997), ‘Flash Gordon’ (1980 ) et bien d’autres dans lesquels l’équipe a été impliquée.

Bien sûr, une grande partie de ce germe est perceptible dans le travail comique de Jodorowsky. Une grande partie de ce que nous voyons est imprimée dans ‘El incal’, considéré comme un chef-d’œuvre de la bande dessinée, ce qui devrait chasser le scepticisme face au film qui n’a jamais été. C’est émouvant l’histoire d’un Jodo soulagé de constater que la version de David Lynch était un échec, sans manquer de reconnaître à l’Américain l’un des grands artistes du XXe siècle. Le documentaire finit par être une révélation, un secret révélé et, surtout, un manifeste que le neuvième art peut contenir tous les autres.

‘Jorodowsky’s Dune’ nous parle du véritable pouvoir du cinéma et nous rappelle que réaliser l’incroyable est aussi simple que de former une vision ambitieuse, de donner une gifle qui crie que l’art attend d’être supprimé, dans les milliers de comptes Instagram plein de designers et d’artistes qui peuvent remodeler la fabrication puritaine ennuyeuse du blockbuster d’aujourd’hui. C’est presque triste que, même avec un nom comme Lynch ou Villeneuve, il soit impossible de ne pas être déçu après avoir appris que dans la dynamique actuelle du marché, il est impossible de voir quelque chose qui nous émeut comme ce que le réalisateur de ‘Santa Sangre’ a imaginé .

À lire également : Blade Runner. Une analyse philosophique et symbolique

Les + récents

L’histoire extrêmement trouble de John McAfee et de son étrange disparition

"Vivre sans frein : le monde troublé de John McAfee",...

Comment protéger vos crypto-monnaies après l’effondrement de FTX

L'escroquerie Sam Bankman-Fried pour détournement de fonds d'utilisateurs a...

Ce que vous devez savoir lors de l’achat d’un certificat SSL

S'il y a quelque temps, nous voyions déjà à...

Les meilleurs langages de programmation selon le type de développement

Le monde de l’informatique est en constante évolution et...

Newsletter

spot_img

À ne pas rater

L’histoire extrêmement trouble de John McAfee et de son étrange disparition

"Vivre sans frein : le monde troublé de John McAfee",...

Comment protéger vos crypto-monnaies après l’effondrement de FTX

L'escroquerie Sam Bankman-Fried pour détournement de fonds d'utilisateurs a...

Ce que vous devez savoir lors de l’achat d’un certificat SSL

S'il y a quelque temps, nous voyions déjà à...

Les meilleurs langages de programmation selon le type de développement

Le monde de l’informatique est en constante évolution et...

Guide complet pour nettoyer un site WordPress infecté

Lignes directrices pour tenir à distance les logiciels malveillants...
spot_imgspot_img

L’histoire extrêmement trouble de John McAfee et de son étrange disparition

"Vivre sans frein : le monde troublé de John McAfee", le nouveau documentaire de Netflix, tente de donner un sens à une vie déroutante et...

Comment protéger vos crypto-monnaies après l’effondrement de FTX

L'escroquerie Sam Bankman-Fried pour détournement de fonds d'utilisateurs a incité les investisseurs à explorer des options qui peuvent aider à protéger leurs investissements Le crash...

Ce que vous devez savoir lors de l’achat d’un certificat SSL

S'il y a quelque temps, nous voyions déjà à quoi servent les certificats SSL, nous parlons aujourd'hui de ce que vous devez savoir lorsqu'il...