Contenus Exclusifs :

Le guide ultime du SEO

Vous apprendrez ce qu'est le référencement, comment il fonctionne...

Trouver des Leads sur Internet. Recherche Expliquée Pas à Pas

Trouver des prospects à contacter, et à essayer de...

Cryptos : Quel est le meilleur moment pour vendre ?

Les crypto-monnaies ne sont rien de plus que des...

Que signifie la « fin de la mondialisation » pour le prix du Bitcoin?

Parlons de la mondialisation, de la croissance économique, des pressions inflationnistes et des conséquences de tout cela pour le prix du Bitcoin.

La mondialisation est fondamentalement déflationniste. Ce qui implique que la « fin de la mondialisation » marquerait la fin des prix bas. Réduire le commerce mondial pour mettre davantage l’accent sur la production nationale ou régionale n’est pas une mauvaise idée. D’une part, cela nous permet une plus grande autonomie. En d’autres termes, la dépendance vis-à-vis des pays aux régimes autoritaires et hostiles peut être réduite. D’autre part, le marché du travail local est promu. Une production nationale n’est pas la plus efficace au monde, mais elle est plus sûre que le système actuel. Le fait maison implique moins de risques géopolitiques et moins de risques logistiques. À bien des égards, libérez-nous. La pandémie nous a révélé les dangers de la mondialisation. Et maintenant, beaucoup veulent inverser le processus.

La richesse ne réside pas dans l’argent. La richesse réside dans la capacité de produire des biens et des services. La monnaie n’est qu’un instrument d’échange, utile uniquement au sein d’un système de production de biens et de services. C’est-à-dire que l’argent est une sorte de coupon échangeable contre des produits disponibles. Nous pouvons avoir des produits sans argent. Mais il n’est pas très utile d’avoir de l’argent sans produits.

Or, accumuler du Bitcoin ne sert à rien dans un monde sans production. Qu’est-ce que le bitcoin ? Bitcoin est un code. Et ce code ne remplacera jamais l’eau, l’air, la nourriture et les choses dont nous avons besoin pour vivre. Pensons à un naufragé vivant sur une île déserte. Dans sa poche, ce naufragé a la clé privée d’un portefeuille avec des millions de Bitcoin. Et, dans un coin, le naufragé a aussi plusieurs milliards de dollars dans un gros coffre. Comment allez-vous vous nourrir ? Comment va-t-il se protéger des éléments ? Comment parviendrez-vous à rester en vie ?

À lire également : Cryptos : Quel est le meilleur moment pour vendre ?

Un code est une abstraction. Par définition, il n’a aucune valeur intrinsèque. La valeur n’est pas le code lui-même. Ce qui est précieux, c’est ce que le code représente. Que représente un billet de 100 $ ? Dans son sens le plus élémentaire, cette facture représente l’option d’échanger cette facture contre des produits et services offerts pour 100 $. Que signifie un bitcoin ? Un Bitcoin représente l’option d’échanger ce code contre son taux aujourd’hui. Bitcoin n’est pas une ferme qui produit de la nourriture. Bitcoin n’est pas une usine qui produit des biens de consommation. Bitcoin n’est pas une pomme que nous pouvons manger.

Il y a des actifs de « création de richesse ». Et il y a les actifs de « transfert de richesse ». Sans « création de richesse », il n’y a pas de « transfert de richesse ». En d’autres termes, l’origine de la richesse est la production. Un Andy Warhol vendu 195 millions de dollars n’est possible qu’avec la croissance économique. Pour investir dans des actifs risqués, il faut être opportuniste. Et il faut qu’il y ait suffisamment de production et suffisamment de liquidités en circulation.

Parlons du pétrole et des micropuces. Pendant la pandémie, la production a été arrêtée et les stocks ont été consommés. Avec le retour de la demande, la production a eu beaucoup de mal à retrouver ses anciens niveaux. Par conséquent, le prix de l’énergie a augmenté de façon spectaculaire, ce qui a eu un effet considérable sur le coût du transport. D’autre part, la pénurie de micropuces a retardé la production de véhicules neufs et catapulté les prix sur le marché des véhicules d’occasion. La guerre en Ukraine et les nouveaux confinements en Chine sont bien sûr venus aggraver la situation.

Si nous examinons les données sur l’inflation, il ne faut pas être un génie pour comprendre que la hausse des prix est liée à des ruptures d’approvisionnement. Les représentants de chaque secteur parlent de problèmes dans les chaînes de production et de distribution. Énergie, alimentation, immobilier, véhicules. Comme un disque rayé, on entend la même chose. Les fabricants ne peuvent pas expédier. Il y a des embouteillages dans les ports. Il n’y a pas assez de promeneurs. Etc.

Que peut faire la Réserve fédérale américaine (la Fed) pour stimuler la production ? La seule chose que la Fed puisse faire pour stimuler la production est d’injecter des liquidités pour créer la demande. Mais la Fed ne peut plus injecter de liquidités, car l’inflation, c’est déjà trop. Ce qui implique que la Fed devra retirer des liquidités. Et malheureusement, ce retrait de liquidité décourage la production. Certes, cette mesure va refroidir l’économie. Et les prix pourraient chuter grâce à une baisse de la demande. Mais, dans de telles conditions, il n’y a pas beaucoup d’espoir de production. Qu’est ce que ça signifie? Une réduction de la croissance économique.

Intel a annoncé son intention de construire sa nouvelle usine de micropuces dans l’Ohio, aux États-Unis. Dans le même temps, des efforts sont déployés dans le monde entier pour augmenter la production de pétrole dans des pays plus « amis ». Ils veulent retourner à la production chez eux pour ne pas trop dépendre des importations. Cependant, malgré tous les avantages que ces plans peuvent avoir, dans la plupart des cas, cela signifie des coûts de production plus élevés.

La mondialisation a été la recherche des meilleures conditions pour produire le moins cher possible. Et le gagnant remporte tout. Ainsi, la production s’est concentrée sur quelques points. La mondialisation est la centralisation et le gigantisme de la production. Et, en même temps, c’est aussi la distribution mondiale depuis un centre. C’est un système conçu pour réduire les prix. Mais c’est un système très vulnérable sur le plan logistique du fait de son centralisme.

La mondialisation et l’innovation technologique ont été deux agents déflationnistes assez puissants au cours des dernières décennies. En plus de cela, nous avons eu, durant cette période, une politique monétaire extrêmement accommodante. En d’autres termes, nous avions beaucoup de liquidités. Cela s’est traduit par un opportunisme assez important et une tolérance au risque très élevée de la part des investisseurs. Bitcoin a été l’un des grands bénéficiaires de ces conditions.

À lire également : Mais qui est Nick Szabo ?

Maintenant, les choses sont très différentes maintenant. Les estimations de la croissance économique ne sont pas très encourageantes. La production n’a pas pu augmenter au rythme souhaité. L’inflation ne montre aucun signe de disparition de sitôt. La guerre en Ukraine peut durer longtemps. La Fed retire des liquidités. La plupart des pays veulent produire plus chez eux. Et les investisseurs sont devenus plus conservateurs. Ce n’est pas n’importe quel cycle baissier. C’est un changement de paradigme.

Bitcoin prospère un peu dans des conditions de croissance modérée, de faible inflation et de politique monétaire souple. Dès lors, la « fin de la mondialisation » n’est pas très favorable au cours du Bitcoin. Parce que? Parce que Bitcoin a besoin d’une société productive, prospère, optimiste et tolérante au risque pour augmenter son prix. Les gens doivent avoir de l’argent dans leurs poches pour acheter du Bitcoin.

Les informations présentées ici ne doivent pas être considérées comme des conseils financiers ou des recommandations d’investissement. Tout investissement et mouvement commercial comporte des risques et il est de la responsabilité de chacun de faire ses recherches avant de prendre une décision d’investissement.

Les + récents

Pourquoi mon avis sur Google My Business a-t-il disparu ?

Qui n'aime pas entendre dire qu'il fait bien les...

4 idées Facebook Live pour les professionnels de l’immobilier afin de générer plus de clients

Lorsque Facebook a annoncé sa fonctionnalité de vidéo en...

Les 10 commandements de la réussite des entrepreneurs chinois

Le monde occidental évolue si vite qu'il est difficile...

Le Prophète de Khalil Gibran

Nous allons ici nous plonger dans une poignée de...

Newsletter

spot_img

À ne pas rater

Pourquoi mon avis sur Google My Business a-t-il disparu ?

Qui n'aime pas entendre dire qu'il fait bien les...

4 idées Facebook Live pour les professionnels de l’immobilier afin de générer plus de clients

Lorsque Facebook a annoncé sa fonctionnalité de vidéo en...

Les 10 commandements de la réussite des entrepreneurs chinois

Le monde occidental évolue si vite qu'il est difficile...

Le Prophète de Khalil Gibran

Nous allons ici nous plonger dans une poignée de...

Comment faire des campagnes de retargeting dans un monde sans cookie

L'évolution de la technologie et des réglementations relatives à...
spot_imgspot_img

Pourquoi mon avis sur Google My Business a-t-il disparu ?

Qui n'aime pas entendre dire qu'il fait bien les choses ? Tout propriétaire d'entreprise sera ravi d'ouvrir sa fiche Google My Business et de...

4 idées Facebook Live pour les professionnels de l’immobilier afin de générer plus de clients

Lorsque Facebook a annoncé sa fonctionnalité de vidéo en direct, de nombreux sceptiques ont pensé qu'elle ne décollerait pas. Les vidéos en direct ne...

Les 10 commandements de la réussite des entrepreneurs chinois

Le monde occidental évolue si vite qu'il est difficile de s'arrêter et d'analyser les conséquences de la mondialisation pour l'entrepreneur, et encore plus pour...