pages

Back to Top

LiveSensei

Les 5 types de personnalité selon Erich Fromm

Selon Erich Fromm, cette typologie qui s’appuie sur le principe de productivité nous permet de découvrir les motivations de nos compères. Du point de vue de cet illustre psychanalyste, un seul profil d’entre les cinq est en mesure d’investir dans sa propre liberté, d’acquérir sa propre autonomie émotionnelle et personnelle. Le reste incarnerait plutôt une philosophie existentielle de genre plus intéressé, matérialiste et infructueux.

Il existe une pléthore de théories sur la personnalité. En fait, parfois, on ressent des contradictions entre elles. Nous avons entre nos mains actuellement autant de théories sur la personnalité, celle de Jung, de Carl Rogers, de Cattell, d’Eysenk… Tout cela voulait-il dire, que la science du comportement, jusqu’aujourd’hui, s’est montrée incapable de cerner la personnalité humaine ?

« Les égoïstes sont incapables d’aimer les autres, et ils ne sont pas non plus capables de s’aimer eux-mêmes. »

-Erich Fromm-

Chaque école de psychologie établit en partant de ses propres conceptions théoriques une approche spécifique de la personnalité. Ainsi, la classification élaborée à l’époque par Erich Fromm émanait d’une approche intéressante qui s’appuyait sur une philosophie humaniste qui la rend aujourd’hui véritablement utile.

Erich Fromm, ce psychanalyste Néo freudien et auteur entre autres de L’art d’aimer, croyait fermement que l’être humain est capable d’atteindre une véritable indépendance, de s’y investir à la condition sine qua non de respecter celle des autres. Pour Erich Fromm, la concrétisation de cet objectif est équivalente de productivité.

Les types de personnalité selon Erich Fromm

Selon ce psychanalyste, la théorie de la personnalité repose sur deux besoins basiques : le besoin de liberté et celui d’appartenance. Or, quand nous lisons son œuvre, nous sommes plutôt surpris par cette vision négative que Fromm avait pour l’être humain. Il le jugeait plutôt comme un être excessivement passif et intéressé seulement par son besoin de consommation.

1. La personnalité perceptive

Le type réceptif se définit comme une personne qui a toujours besoin de l’approbation des autres à chaque fois qu’il accomplit quelque chose. Toutefois, ce qui attire le plus dans ce profil de personnalité, c’est que, bien qu’ils soient soutenus, il n’arrive pas en retour, à s’intégrer dans une communauté, ni à prendre des décisions, et ils ont une sous-évaluation manifeste de leur propre potentiel humain.

2. La personnalité de l’exploiteur

D’après Erich Fromm, c’est indubitablement l’une des plus répandues. La personne ayant ce type de profit construit des relations avec les autres pour son propre intérêt personnel, « par intérêt commercial », comme l’avait mentionné clairement Fromm à l’époque.

Le type exploiteur est un fin manipulateur disposé à donner le change, et à recourir à toutes formes de subterfuges pour parvenir à ses fins. Quant à son terrain de chasse, ce sont les personnes qui n’ont pas une grande estime d’elles-mêmes.

3. La personnalité de l’accumulateur

Ce profit décrit les personnes qui se fixent un seul objectif, et poursuivent un unique besoin : vénérer les biens matériels, acquérir le maximum des choses, d’objets… Ce type de personnalité est appelé également « thésaurisation ».

Ainsi, plus vous amassez des choses, plus vous vous sentirez en confiance, plus vous devenez indépendant et plus vous vous sentirez satisfait. Toutefois, cet attachement pernicieux à tout ce qui est matériel ne peut être assouvi, car il y a toujours un petit rien qui fait défaut. Le bonheur reste donc incomplet car il y aura un nouveau produit que l’accumulateur va chercher à tout prix à posséder, à se l’approprier.

« Seule la personne qui a foi en elle-même est capable d’avoir foi en autrui. »

-Erich Fromm-

4. La personnalité mercantile

À en croire Erich Fromm, c’est la personnalité que l’on croise fréquemment sur notre marché du travail : ce sont des personnes qui renouent des rapports avec les autres en vue de gagner un avantage économique. Tous leurs liens avec les autres se fondent sur un objectif financier ou commercial bien défini.

Ce type de profil est essentiellement attiré par le pouvoir, l’argent, le prestige et la volonté d’être toujours en haut du podium, le meilleur dans son terrain de prédilection.

5. La personnalité productive

Jusqu’à présent, nous n’avons parlé que des profils jugés « improductifs » par Fromm, autrement dit, des personnes qui ne s’impliquent pas dans leur propre liberté, ni bien entendu dans celle des autres. Toutefois, nous n’allons pas vous laisser sur cette vision obscure, un petit peu pessimiste de l’être humain, car il y a malgré tout une lueur d’espoir incarnée par le cinquième profil. C’est la personnalité productive où l’humain et les objectifs personnels sont placés au centre de son intérêt.

En effet, la personne productive s’engage corps et âme pour le bien de l’être humain. Concrètement, il s’agit d’une personne qui s’emploie à tisser des rapports affectueux, enrichissants et significatifs avec leur alter ego.

Par ailleurs, elles préfèrent plutôt adopter des attitudes très positives pour affronter les émotions négatives et les contraintes ou tentatives d’intimidation auxquelles d’autres pourraient recourir.

Ces individus estiment que les relations loyales et sincères constituent le sel de la vie.

Tu reves de devenir nomade digital, mais tu ne sais pas par ou commencer ?

Découvre notre franchise low cost avec ses cours personnalisés et toute une équipe de professionnels a ton service.

Post a Comment